La salle de bains n’est plus une pièce étriquée et purement fonctionnelle, elle devient un véritable espace de vie et de détente. Nous passons donc de plus en plus de temps dans notre salle de bains. Mais votre éclairage est-il vraiment adapté à vos besoins? Nous allons voir ensemble comment bien éclairer votre salle de bains selon sa taille tout en respectant les normes et les règles en matière de luminosité.

 

 

On respecte les normes!

Tout le monde sait qu’eau et électricité ne font pas bon ménage! Alors avant d’installer vos luminaires n’importe où, il convient de se pencher sur les normes de sécurité. En effet, la salle de bains est soumise à des normes de sécurité spécifiques et obligatoires concernant les installations électriques. La nouvelle norme NF C 15-100 segmente la salle de bains en 3 volumes réglementaires (et non plus 4) et permet ainsi de limiter le contact entre l’eau et les éléments électriques.

Le volume 0

Il correspond à l’emplacement où l’eau stagne (bac de douche ou baignoire). En principe, aucun luminaire ne peut y être installé, cependant, des baignoires avec des luminaires à basse tension et étanches (IPX7) existent et ne sont pas du tout dangereuses.

Le volume 1

Il s’agit de la zone qui dépasse le volume 0 jusqu’à 2,25 m de hauteur du fond de la douche ou de la baignoire. Sur cette zone, les luminaires doivent être alimentés en très basse tension de sécurité inférieure à 12 V (IPX4 voire IPX5 dans le cas des douches avec jets horizontaux).

Le volume 2

Ce volume s’étend sur 60 cm en dehors de la zone de la douche ou de la baignoire. Les luminaires préconisés seront IPX4.

Le volume 3

Le dernier volume s’étend jusqu’à 2,40 m autour du volume 2 puis en hauteur il est juste au-dessus du volume 1 et 2 (jusqu’à 3 m). Ici, on installe des luminaires IPX1, qui vous protègent des chutes verticales de gouttes d’eau.
En dehors de ces zones, tout autre type de luminaire (IPX0) peut y être installé.

Une fois que vous avis pris connaissance de ces normes, vous pouvez vous penchez sur le type d’éclairage que vous souhaitez. Mais attentions à la couleur de celui-ci, nous ne voudrions pas que votre maquillage soit trop orangé une fois sorti de votre salle de bains 😉

 

 

On choisit la bonne couleur et la bonne intensité pour son éclairage

La couleur de votre éclairage ainsi que son intensité sont des points très important lorsque que l’on souhaite avoir une salle de bains fonctionnelle. Petite astuce : il n’y a rien de mieux que la couleur naturelle. Alors essayez de vous en rapprocher le plus possible.  Vois les 3 erreurs fréquentes sur le choix de l’éclairage.

Mauvais indice de rendu des couleurs 

Pour votre salle de bains, rien de telle que la lumière du jour. Pour recréer cette lumière, choisissez des ampoules avec un excellent IRc (plus de 90). Ces ampoules sont notamment idéales à proximité du miroir pour réussir son maquillage! Mais attention, ce type d’éclairage peut vite faire monter votre facture d’électricité. En effet, une salle de bains nécessite plus de 500 lux, soit deux fois plus qu’un salon!! Pour une consommation d’énergie raisonnable, optez pour des ampoules fluo-compactes ou les leds.

 

Un éclairage trop éblouissant

L’éclairage est tout un art. L’éclairage de votre salle de bains ne doit pas être agressif bien au contraire. N’oublions pas qu’il s’agit d’une pièce de détente et de relaxation. On opte donc pour un éclairage reposant et diffus. Pour l’éclairage dit fonctionnel, notamment autour du miroir (centre de la salle de bains, n’est ce pas mesdames 😉 ), préférez des luminaires en verre dépoli, cela évitera tous risque d’éblouissement. Coté plafond, choisissez des spots encastrés si vous disposez d’un faux-plafond ou un bien d’un plafonnier de préférence halogène

Attention! Ne vous concentrer pas uniquement sur l’éclairage fonctionnel. Cela donnerait une ambiance glaciale dans la salle de bains. Certes, l’éclairage fonctionnel est essentiel, notamment côté miroir, mais il doit être complété par une solution d’éclairage d’ambiance plus chaud (ampoules autour de 3500 kelvins) pour les moments de détente.

 

Un éclairage trop jaune

Il serait dommage de ressembler à un poussin dans sa salle de bains! Evitez de choisir des ampoules avec une température de Kelvin chaude comprise entre 3000 et 3500 kelvins. L’éclairage est certes chaleureux mais médiocre pour une salle de bains. Pour un éclairage fonctionnel, notamment autour du miroir, privilégiez un éclairage blanc neutre de plus de 4000 kelvins.

 

 

On prend compte de la taille et la disposition de la salle de bains

Une petite et une grande salle de bains n’ont pas les mêmes besoins en luminosité. Il est donc important de prendre cela en considération lorsque vous placez vos points lumineux.

On aménage en fonction de la taille de la pièce d’eau

N’allons pas faire une erreur en pensant que la surface de la salle de bains n’influe pas sur le choix des luminaires. En effet, vous n’aurez pas les même besoins de luminosité dans une grande et une petite salle de bains. De plus, une salle de bains de petite taille nécessite avant tout de la practicité. On va donc faire simple mais bien. Un point lumineux globale et une seconde source lumineuse plus spécifique. Autour du miroir notamment. Dans une grande salle de bains, on peut plus aisément jouer avec la lumière pour créer différentes ambiances grâce à un plus large choix de types d’éclairage : appliques, suspensions, spot, led …

On règle la hauteur de l’éclairage fonctionnel

Cette partie va vous intéresser tout particulièrement mesdames. En effet, la hauteur de l’éclairage fonctionnel (celle autour du miroir notamment) peut avoir un impact sur les effets d’optique! Vous trouvez que vous avez des cernes prononcés le matin? Et bien cela doit venir du fait que votre éclairage est placé trop haut. A l’inverse, trop bas, il peut créer des effets d’ombres déformants. Pour régler au mieux votre source de lumière, penser à la placer en fonction de la taille des utilisateurs. Vous voyez, rien de très compliqué.

On installe plusieurs points lumineux

Ce n’est pas parce que vous avez une petite salle de bains que seule une applique au dessus du miroir peut suffire. En effet, plusieurs points lumineux sont nécessaires. Bon, n’en mettez pas non plus 10 mais au minimum deux. Un éclairage général tel qu’un plafonnier afin de créer une atmosphère douce, parfait pour un bain dans une superbe baignoire au style contemporain. Mais également un éclairage plus localisé côté miroir avec deux sources lumineuses de chaque côtés.

Crédit-photo :Manuel Sequeira Architecte D.P.L.G

 

Conclusion

Si vous avez correctement lu cet article alors vous êtes paré pour rénover votre salle de bains sans négliger l’éclairage. Les points à retenir sont donc les suivants:

  • On respecte les normes, ça évitera les accidents
  • On songe à la couleur de l’ampoule ainsi qu’à son intensité. Pour un maquillage réussi, c’est le mieux
  • On installe ces sources lumineuses en fonction de la taille de sa salle de bains. Deux au minima, même pour une petite salle de bains!

 

 

 

 

 

 

Tu aimes notre blog? Passe le message :)

Facebook
Facebook
Instagram
RSS
LinkedIn